REER ou CELI?

Le REER et le CELI sont 2 régimes d’épargne enregistrés très profitables car ils vous permettent d’accumuler de l’argent à l’abri de l’impôt. Plusieurs se demandent alors quel régime serait le plus avantageux pour eux.

Les experts de Desjardins ont produits un tableau pour vous guider dans vos choix. Il est parfois difficile de bien différencier les deux régimes. En voici les principales caractéristiques:

REER CELI
Date limite de cotisation 1 mars 2011 Du 1er janvier au 31 décembre de l’année en cous
Montant de cotisation 18% du revenu gagné de l’année précédente, jusqu’à concurrence de 22 000$ Maximum de 5 000$ par année depuis 2009 pour tous
Limite d’âge L’année du 71e anniversaire 18 ans ou plus
Cotisation déductible du revenu imposable Oui Non
Retraits imposables Non imposables
Revenus de placement Non imposables Non imposables
Droits de cotisation inutilisés Correspondent à l’accumulation, depuis 1991, de la portion inutilisée de votre montant maximal déductible annuellement Correspondent à l’accumulation, depuis 2009, de la portion inutilisée de votre montant maximal permis annuellement
Cotisation excédentaire Maximum 2000$ de plus que la cotisation annuelle permise Non permise

En résumé

Le REER et le CELI ont en commun de faire fructifier vos placements à l’abri de l’impôt. L’avantage principal du REER est que les cotisations qui y sont faites sont déductibles du revenu imposable, et donc, votre impôt à payer dans l’année de la cotisation. Cependant, contrairement au CELI, tout retrait au REER est imposable. Ainsi, vous pouvez sortir de l’argent de votre CELI à tout moment sans avoir à payer d’impôts supplémentaire.

©2021 ACEF. Tous droits réservés.  

Membre de :