Apprendre les finances aux enfants.

 

« Les enfants ne viennent pas au monde avec un manuel d’instruction ! » Cette expression est souvent répétée par les parents et les grands-parents lorsqu’il s’agit d’éduquer les enfants. Quand on prend le temps d’y penser, il serait difficile d’écrire un manuel universel puisque chacun a sa propre personnalité et son propre caractère. Parler d’argent aux enfants peut représenter un certain défi. Selon une étude de l’université de Cambridge, les enfants sont en mesure d’acquérir de bonnes habitudes financières dès l’âge de 7 ans. À cet âge, ils comprennent des concepts financiers de base tels que les dépenses. Il est donc important de commencer à former les enfants en matière de finances le plus tôt possible. Voici quelques conseils pour vous aider dans cette tâche.

 

  1. Amenez-les magasiner: devenir un consommateur averti s’apprend avec l’expérience. Permettez-leur de bénéficier de votre expérience en les amenant régulièrement faire les courses avec vous et réfléchissez tout haut pour qu’ils entendent et comprennent votre processus décisionnel.
  2. Faites-les participer: vous magasinez un nouveau vélo. Faites-les participer à chacune de vos démarches : détermination des caractéristiques désirées, recherche et inventaire des modèles offerts sur le marché, comparaison des produits, décision et achat. Favorisez les échanges en demandant aux enfants d’expliquer les raisons qui motivent leur choix.
  3. Demandez-leur de faire des choix: vous vous rendez au magasin pour acheter une paire de patins à roues alignées et votre enfant vous supplie de lui acheter aussi un ballon de basketball ! Expliquez-lui que votre budget ne permet pas d’acheter les deux articles et demandez-lui de choisir lequel des deux il préfère. Vous pourriez aussi, par exemple, sortir l’argent comptant équivalent à la valeur des patins que vous êtes prêt à acheter et laisser votre enfant constater le manque d’argent pour acheter les deux articles.
  4. Laissez-les commettre des erreurs : aussi cruel que cela puisse paraître, votre enfant a besoin d’apprendre à accepter les conséquences de ses choix. Si votre enfant a choisi de manger une barre de chocolat maintenant au lieu du cornet prévu en famille le soir, il devra apprendre à s’en passer le moment venu. La prochaine fois qu’un tel choix s’imposera, revenez sur l’histoire du cornet afin de l’aider à prendre sa décision sans le regretter une deuxième fois.
  5. Proposez-leur des alternatives: votre enfant rêve de posséder une maison de poupée. Offrez-lui de la fabriquer ensemble avec ce que vous possédez déjà au lieu de l’acheter.
  6. Apprenez-leur la patience et l’importance d’acheter selon ses moyens : vous avez budgété un montant de 50 $ pour l’achat d’une nouvelle paire de chaussures dont votre enfant a besoin. Celui-ci refuse d’essayer les modèles que vous lui proposez, car il veut ceux à 200 $. Offrez-lui de contribuer à l’achat de ses souliers. Par exemple, vous pourriez décider d’acheter des souliers à moindre coût maintenant et lui expliquer que vous lui remettrez la différence du 50 $ prévu au budget si, de son côté, il est prêt à faire l’effort d’économiser son argent pour se payer les chaussures. Il pourrait, par exemple informer la parenté de son souhait de recevoir ses prochains cadeaux en argent comptant. Ce qui lui permettrait de mettre de côté l’argent nécessaire pour se payer les chaussures à 200 $.

L’argent de poche

Inévitablement, les parents finissent toujours par se poser la question : « donner ou pas de l’argent de poche aux enfants. » Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses à cette question. C’est à vous d’évaluer si vous êtes à l’aise de donner de l’argent de poche en fonction de vos valeurs. Si la réponse est positive, certains facteurs influenceront le montant de l’argent de poche que vous pourriez donner :

  • L’âge des enfants ;
  • Le maintien de l’équilibre de votre propre budget familial ;
  • Les types de dépenses pour lesquelles vous donnez de l’argent de poche : sorties, vêtements, bonbons, articles scolaires, repas à l’école, etc.
  • La possibilité pour vos enfants de gagner ou pas un petit revenu (tonte de pelouse, distribution de journaux, gardiennage, etc.).

Trois types d’argent de poche

1-L’argent de poche ponctuel : les demandes des enfants sont soumises à votre approbation. C’est une bonne façon d’ouvrir la discussion et d’apprendre à vos enfants à faire la distinction entre un désir et un besoin. Cependant, la liberté des enfants est plus restreinte dans le choix de leurs dépenses.

2-L’argent de poche fixe et inconditionnel : les enfants reçoivent systématiquement leur argent de poche au complet tous les vendredis soir ou les 1ers du mois, par exemple. Cette manière de procéder facilite la planification d’un projet de dépense pour l’enfant. Toutefois, elle ne favorise pas la responsabilisation des enfants par rapport à l’argent qu’ils reçoivent.

3-L’argent de poche fixe et conditionnel : les enfants doivent accomplir certaines tâches pour obtenir leur argent de poche. Le montant peut diminuer si les tâches n’ont pas été faites entièrement durant la semaine. Cette méthode responsabilise les enfants par rapport à l’exécution bien faite de leurs engagements pour recevoir leur argent.

Apprenez-leur à budgéter

Dès que les enfants obtiennent de l’argent de poche ou qu’ils décrochent un petit emploi, encouragez-les à tenir un budget pour leur permettre d’apprendre à gérer les dépenses à court terme comme des activités avec les amis, mais aussi à comprendre les rouages de l’épargne pour des projets ou des achats à long terme.

L’apprentissage du crédit

Profitez de l’occasion pour leur enseigner « l’achat par carte de crédit » en leur avançant la somme requise, mais en leur expliquant bien qu’ils devront vous rembourser en sacrifiant une partie de leur argent de poche, de leurs cadeaux en argent ou une partie de leur salaire (si applicable). Expliquez-leur également que le remboursement devra tenir compte des intérêts pour qu’ils apprennent que de rembourser par versement augmentera le coût et qu’au final la somme à débourser sera plus élevée.

Peu importe la façon que vous choisirez pour initier et développer le sens critique de votre enfant aux finances personnelles, faites-vous confiance ! Rappelez-vous également que les enfants prennent souvent les parents comme modèles, alors restez vous-même, c’est ainsi que vous réussirez à leur transmettre vos valeurs en matière de budget et de consommation.

 

 

 

©2022 ACEF. Tous droits réservés.  

Membre de :